Ambassade de Bulgarie en France


La Bulgarie – membre à part entière de l'Organisation internationale de la Francophonie

Aspects historiques et culturels

L’influence de la culture et de la civilisation française sur les terres, peuplées de Bulgares date de l’époque du Réveil national bulgare.

Après la Libération du joug ottoman, le jeune Etat bulgare emprunte de la France et de la Belgique « des modèles universels » d'Etat moderne qui se reflètent dans la première Constitution bulgare et dans l'ensemble des systèmes législatif et éducatif du pays. Dans les premières années de l'indépendance et jusqu'à l'instauration en 1880 de l'actuelle monnaie bulgare – le lev, le franc français est la monnaie officielle de la Principauté de Bulgarie.

Sur le plan culturel et spirituel, des générations de Bulgares considèrent l’apprentissage de la langue française comme une voie de ralliement et d’association aux valeurs et aux idéaux humains universels. L’enseignement du français et le respect pour la culture et la civilisation française témoignent de la volonté des Bulgares d’édifier leur société et leur Etat démocratique et de droit sur la base de ces valeurs universelles.

Le français est ainsi la première langue ouest-européenne enseignée dans les écoles et les universités bulgares.

CHRONOLOGIE

1989
Lors de sa première visite en Bulgarie, en janvier 1989, le Président de la République française François Mitterand préconise l’adhésion de la Bulgarie à la communauté francophone. Le support de la France pour l’adhésion de la Bulgarie à la communauté est confirmé en 1990 et en 1991 par M. Alain Déco, à cette époque Ministre de la Francophonie dans le gouvernement français.

1991
Par Décision No 111 du 26 avril 1991, le Conseil des ministres de la République de Bulgarie «donne son accord de principe autorisant la République de Bulgarie à faire des démarches pour adhérer au groupe des pays ayant le français en partage (le groupe des pays francophones) ainsi qu'à l'Agence de coopération technique et culturelle».
En novembre 1991, lors du IVe Forum des chefs d’Etat et de gouvernement de la Francophonie à Paris, la Bulgarie obtient le statut de membre associé. La délégation bulgare au Forum est conduite par le Président Jéliou Jélev.

1993
Lors du Ve Sommet de la Francophonie tenu à l’île de Maurice (16-18 octobre 1993) la Bulgarie devient membre à part entière de la communauté francophone. Au cours du Sommet le Président Jelev soumet une motion officielle en vue de l’instauration à Sofia d’un Institut Francophone d’administration et de gestion – IFAG. 
A la Conférence ministérielle de la Francophonie /CMF/ à Bamako, Mali en décembre 1993, la Bulgarie est admise en tant que membre à part entière de l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT), l’actuelle Agence Intergouvernementale de la Francophonie /AIF/ - opérateur principal de l’OIF.

1994
En vue de traiter les dossiers les plus importants de la coopération entre la Bulgarie et l’Organisation internationale de la Francophonie, une Commission Interministérielle de la Francophonie est instituée par Arrêté No 273 du 17 novembre 1994 du Conseil des ministres. La Commission est composée de 9 vice-ministres, représentant les ministères des Affaires étrangères, de la Culture, de l’Education et de la science, de la Justice, de la Santé, du Développement régional et de l’aménagement du territoire, de l’Agriculture et des forêts, du Travail et des Finances. 
Le 12 décembre 1994 à Paris, le Ministre bulgare de la culture Ivaylo Znepolski et M. Michel Guillou, Président de l’ « Association des universités avec l’enseignement complet ou partiel de la langue française » (aujourd’hui Agence universitaire de la Francophonie), signent un Accord pour la création de l’Institut Francophone d’administration et de gestion à Sofia.

1995
Par Arrêté du Conseil des ministres No 154 du 31 juillet 1995, le Ministre des Affaires étrangères est désigné Président de la Commission interministérielle, tandis que le Ministère des Affaires étrangères est chargé de la coordination des activités dans le cadre de la Francophonie.
L’Institut Francophone d’administration et de gestion ouvre ses portes en octobre 1995.

1997
Le VII-e Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement à Hanoi, Vietnam (14-16 novembre) prend la décision pour la création de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), élabore la Charte de l’Organisation et instaure le poste de secrétaire général de l’OIF, auquel est élu Boutros Boutros-Ghali. La Bulgarie devient membre du Conseil permanent de la Francophonie (CPF) auprès du secrétaire général de l’OIF – instance chargée de la préparation et du suivi du Sommet, composée des représentants personnels des chefs d’Etat des pays membres à part entière.

1999
Lors de la VIIIe Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement à Moncton, province New Brunswick, Canada (3-5 septembre), la Bulgarie devient membre du Bureau du Forum.

2001
Visite officielle du secrétaire général Boutros Boutros-Ghali en Bulgarie.

2002
Fin août : visite de travail du secrétaire général Boutros Boutros-Ghali en Bulgarie. Il rencontre le Président Gueorgui Parvanov, le Ministre de l'Education Igor Damyanov et le Ministre de la Culture Bojidar Abrachev. Un nouvel Accord est signé afin de promouvoir et de faciliterle fonctionnement de l' « Institut Francophone d'administration et de gestion ».
Au IX Sommet de l'OIF, est élu un nouveau Secrétaire Général - M. Abdou Diouf, ex-président du Sénégal (entré en fonctions le 02.01.2003). Le chef de la délégation bulgare au Forum, le Premier ministre Siméon de Saxe Cobourg-Gotha remet au secrétaire général sortant Boutros Boutros-Ghali l'ordre « Stara planina – Ier degré », qui lui est décerné par décret du Président de la République de Bulgarie pour des mérites particuliers dans l'affirmation de l'autorité internationale de la Bulgarie.

2003
En novembre 2003 l’Administrateur général de l’Agence intergouvernementale de la Francophonie /AIF/ Roger Dehaybe visite la Bulgarie et annonce officiellement à ses interlocuteurs que la capitale bulgare Sofia est choisie pour accueillir le siège du futur « Centre régional de la Francophonie pour l’Europe centrale et orientale ».

2004
En avril 2004 le Secrétaire général Abdou Diouf effectue une visite officielle en Bulgarie, à l'invitation du Président Gueorgui Parvanov. Un « Centre francophone d'information et de documentation» est inauguré auprès de l'Université « St. Clément d'Ohrid » à Sofia.

______________________________________


Coopération

La coopération la plus dynamique et réussie de la Bulgarie avec la Francophonie s’effectue dans les domaines de l’éducation et de la recherche scientifique, de la culture, de la jeunesse et des sports.

Nos partenaires dans ces domaines sont l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) – en matière d’éducation et de recherche scientifique ; l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie (AIF) – pour les projets et les programmes concernant l’éducation primaire et secondaire, la culture, la jeunesse et les sports.

Grâce à la coopération avec l’Agence universitaire de la Francophonie /AUF/, depuis 1990 la Bulgarie dispose de 6 filières francophones où l’enseignement est dispensé en langue française dans toute une série de hautes écoles, telles l’Université de technologie chimique et de métallurgie de Sofia, l’Université technique de Sofia – les filières « Génie Electrique », « Robotique et informatique », l’Université de médecine à Sofia, la faculté d’économie de l’Université « Saint Clément d’Ohrid », l’Institut supérieur d’industrie agro-alimentaire à Plovdiv, la Nouvelle université de Sofia, et notamment sa faculté des « Sciences politiques ».

______________________________________


I F A G 
(Institut de la Francophonie pour l’Administration et la Gestion)


En vertu d’une Convention entre le gouvernement de Bulgarie et l’AUF, depuis 1996 la ville de Sofia s’est dotée d’un Institut francophone d’administration et de gestion. Son cursus de deux ans (après une licence universitaire) est centré sur l’« Administration publique » et la «Gestion économique ».

L’IFAG travaille suivant des plans et des programmes harmonisés avec l’Université de Nantes, France. Les diplômes de l’IFAG équivalents à ceux de l’Université de Nantes. L’IFAG est un établissement francophone universitaire à vocation régionale, car il forme des étudiants et des doctorants de la Bulgarie, de la Macédoine, de la Roumanie, de la Moldova et d’autres pays francophones. A peu près 60% des étudiants sont des Bulgares. Les concours d’entrée, l’enseignement et tous les examens sont en français. La qualité de la formation et l’infrastructure sont au-dessus de la moyenne en Europe. Les étudiants effectuent des stages dans des conditions réelles du travail, selon la spécialité choisie dans des entreprises et des organisations francophones en France, en Belgique, en Suisse, au Canada., ainsi qu’à leurs filiales et sociétés mixtes installées en Europe Centrale et Orientale.

L’Agence universitaire de la Francophonie assure un financement moyen annuel d’environ 500 mille euros pour le fonctionnement des filières francophones dans les universités bulgares, ainsi que pour l’IFAG.

L’IFAG est un institut situé à Sofia (Bulgarie), dispensant une formation universitaire de troisième cycle en management et en gestion des organisations, et ouvert aux étudiants francophones originaires de tous les pays d'Europe centrale et orientale.

Sa mission est de former de futurs gestionnaires, entrepreneurs et cadres des organisations publiques et privées, afin de contribuer au développement des pays de la région (Albanie, Bulgarie, Roumanie, Macédoine, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Moldavie, Serbie et Monténégro, etc.).

Les étudiants reçoivent au terme de la formation un DESS en administration et gestion des entreprises (CAAE, équivalent français du MBA) délivré par l'Université de Nantes (France).

Intégrer l’IFAG, c’est accéder à une formation d’excellence en management et en gestion, c’est aussi pouvoir bénéficier des services d’une organisation internationale : l’Agence Universitaire de la Francophonie. En sept ans d'existence, l'IFAG a su réunir et s’associer les meilleurs collaborateurs et professeurs, mais aussi à attirer des étudiants de haut niveau, issus de formations initiales aussi bien littéraires ou scientifiques qu’ économiques.

L'IFAG, un programme ambitieux pour l'Europe Centrale et Orientale

A son origine, l'IFAG est la réponse proposée par le multilatéral francophone à une demande présentée par la République de Bulgarie, lors du 5ième sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement ayant le Français en partage (île Maurice, octobre 1993). L'institut a ouvert ses portes en octobre 1996.

Les profonds changements politiques et économiques de ces dernières années ont créé une importante demande de cadres gestionnaires, capables de conduire l'adaptation des entreprises et des organisations. La complexité croissante de l'environnement international exige de la part des dirigeants de comprendre non seulement le fonctionnement des organisations et le monde des affaires, mais aussi comment fonctionner à une échelle mondiale. Innovation, qualité totale, réduction des coûts, évolution rapide des technologies de l'information, commerce électronique et vive concurrence sont le quotidien de nos organisations qui deviennent de plus en plus complexes.

Dans ce contexte, l'IFAG s'efforce de répondre au besoin croissant de gestionnaires hautement qualifiés. Son programme permet de comprendre et de maîtriser les méthodes modernes de gestion ; il a également pour but de développer l'esprit d'initiative et le sens des responsabilités.

En vue de promouvoir l’enseignement du français et en français au niveau de l’éducation secondaire des pays de l’Europe Centrale et Orientale, l’OIF a choisi Sofia en tant que siège du CREFECO « Centre Régional Francophone en Europe Centrale et Orientale », inauguré le 26 mai 2005. Le Centre forme des formateurs et harmonise les programmes, les matières et la méthodologie de l’enseignement dans les écoles secondaires. Les partenaires en sont les ministères de l’éducation des pays membres de la Francophonie dans les pays d’Europe Centrale et Orientale.

Pour plus de détails voir www.ifag.auf.org

______________________________________


CREFECO – Le nouveau Centre régional francophone pour la région de l'Europe centrale à Sofia

L’idée de créer un Centre régional francophone pour la région de l’Europe centrale et orientale a été lancée à la réunion tenue en Pologne en 2001. Toutes les instances de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont approuvé le projet de création du CREFECO. Suite à une mission d’analyse des besoins et des capacités des différents pays, il a été décidé que le lieu d’implantation serait la ville de Sofia.

La décision a été annoncée pendant la visite officielle de l’Administrateur général de l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie (AIF) M. Roger Dehaybe en Bulgarie en novembre 2003. Il a souligné que la capitale bulgare a été elue pour le siège de CREFECO grâce aux traditions et aux acquisitions de la Bulgarie dans le domaine de l’enseignement bilingue, grâce aux succès des filières francophones et de l’Institut francophone d’Administration et de Gestion. Une rencontre préparatoire pour jeter les bases des premiers éléments visant la mise en place du CREFECO a eu lieu à Sofia à la fin du mois de mai 2004. Le 2 septembre 2004 la Convention entre l’Organisation Internationale de la Francophonie et le Gouvernement de la République de Bulgarie relative à l’implantation et au fonctionnement du Centre régional francophone pour l’Europe Centrale et Orientale à Sofia a été signée.

L’objectif principal de ce Centre est de mettre en relation et de valoriser les compétences dans les pays-membres de l’OIF de la région. Son domaine d’intervention est assez large : enseignement du français, les questions de mobilité et de valorisation de l’enseignement des langues, les questions d’ingénierie de la formation. En matière d’ingénierie, il s’agit de favoriser une réflexion régionale par la concertation entre les États et par l’utilisation de l’expertise régionale.

Les principaux mandats du Centre sont de:

- Contribuer à l’amélioration de l’enseignement de la langue française et de l’enseignement en français des matières non-linguistiques;
- Appuyer le développement de la francophonie et des échanges francophones, notamment dans le cadre du processus d’élargissement de l’Union Européenne;
- Conduire des analyses sur la situation de l’enseignement du français dans chaque pays de la région des PECO;
- Etre un lieu d’échange et de collaboration au niveau du français langue étrangère;
- Soutenir la réflexion sur toutes les questions liées aux politiques en faveur du français et du multilinguisme;
- Renforcer et stimuler la coopération entre les Ministères de l’Éducation des pays d’Europe centrale et orientale (PECO);
- Soutenir l’ingénierie de formation technique et professionnelle;
- Créer une base de données sur l’expertise régionale dans le secteur de l’éducation francophone et partager cette expertise avec les régions défavorisées de la francophonie ;
- Appuyer la construction d’un espace régional francophone visant aussi les membres futurs de l’Organisation;
- Avoir un lieu de partage de réflexions;
- Adopter des standards en vigueur pour l’apprentissage (filière à option langue française renforcée, filière bilingue);
Soutenir l’offre d’enseignement francophone;
- Fédérer les initiatives régionales;
- Favoriser la connaissance mutuelle des systèmes éducatifs, des pôles d’excellence, des programmes bilingues ou filières francophones;
Soutenir les politiques nationales linguistiques;
- Appuyer l’aménagement linguistique dans les PECO;
- Organiser des séminaires restreints dans chaque pays sur le perfectionnement et sur le thème de la formation continue des enseignants.

Pour plus de détails sur la Francophonie, voir le site du Centre régional francophone pour l’Europe centrale et orientale (CREFECO) http://www.crefeco.org;
Pour plus de détails sur la Francophonie institutionnelle, voir www.francophonie.org

français     български

Plan d'accès et contact
1, avenue Rapp
75007 Paris
Tél. : 01 45 51 85 90
Fax : 01 45 56 97 50

Métro: Ligne 9 - Alma Marceau
RER: Ligne C - Pont de l'Alma
Bus: 42, 63, 80, 92 BOSQUET - RAPP









Ambassade de Bulgarie en France, 1, avenue Rapp, 75007 Paris; Tél. : +33 1 45 51 85 90, Fax : +33 1 45 56 97 50.
© 2014, Ambassade de la République de Bulgarie en la République Française. Web Development and Design by Pavel Tsankov
^ Retour en haut de page